REQUALIFICATION URBAINE

Le cœur de l’activité du groupe VIAE est la requalification urbaine : redonner du sens et une cohérence à un quartier/à une commune périphérique, pour que ceux-ci s’insèrent en pleine continuité dans le tissu qui les entourent. Ainsi un nouveau projet sera toujours perçu par les usagers et le visiteurs comme ayant toujours été là.

Cette vision est possible grâce à notre recherche précise du patrimoine, des usagers et des besoins existants et futurs des habitants et usagers tant actuels que ceux qui viendront dans le cadre de nos projets.

De nombreuses collectivités, reconnaissant notre expertise, se tournent ainsi vers nous afin de requalifier leur urbanisme.

Notre savoir-faire nous conduit ainsi aux requalifications de diverses friches.

FRICHES INDUSTRIELLES

Certaines anciennes zones industrielles laissées à l’état de friche apparaissent comme des plaies ouvertes dans l’urbanisme : discontinuité dans le bâti, vieillissement des installations, imperméabilisation du sol, présence de polluants visuels et écologiques… Plusieurs approches sont donc possibles : la refonte totale d’un site ou bien une forme de réhabilitation avec une nouvelle destination immobilière.

Cela permet une redynamisation économique d’ampleur, permettant de garder les atouts de l’industrie avant son abandon.

Exemple à Boulogne-sur-Mer, sur le site de l’éperon sur un projet en cours. Un important travail historiographique et urban nous a conduit à imaginer un complexe hôtelier et un centre de thalassothérapie, une salle de spectacles/congrès et une halle centrale du marché aux poissons en faisant le lien évident entre la terre et la mer.

FRICHES COMMERCIALES

Les friches commerciales peuvent connaitre les mêmes inconvénients que les friches industrielles : une discontinuité du bâti et différentes sources de pollution, visuelles comme écologiques. Là également un diagnostic du terrain et de l’urbanisme de la ville est indispensable avant la création d’un projet immobilier cohérent. Au-delà des friches existantes (commerces fermés) nous travaillons également au “friches en devenir”, à savoir la requalification de zones commerciales en perte d’activité et dont le modèle économique, urbain et architectural appartient à une vision dépassée.

Exemple à Louveciennes sur le site de Villevert, projet en cours. Sur une friche commerciale importante se tenant entre les domaines de Versailles et du Château de Marly, le groupe VIAE envisage un projet de grande envergure mêlant logements, services à la personne, compte hôtelier, équipements culturels, cité des sports et marché dans une continuité urbaine à l’équilibre entre les domaines royaux et leurs jardins ainsi que l’urbanisme responsable, ne troublant pas l’harmonie de lieux.

FRICHES PATRIMONIALES

Très différentes des deux autres friches, ce que nous avons appelé “friche patrimoniale” relève en fait de la réhabilitation de lieux d’exceptions, pouvant par ailleurs être classés monuments historiques. Nous considérons en effet que le patrimoine peut être une formidable opportunité de développement économique et non une charge, comme il est trop souvent considéré par les collectivités. Cette réhabilitation se fait avec une expertise minutieuse du lieu, sur l’historiographie ou encore l’architecture et la destination du bâtiment. Les projets du groupe VIAE viennent alors permettre de remettre en état des biens dégradés afin d leur retrouver leur éclat et leur destination première.

Nos projets s’inscrivent alors dans une vision globale qui permet de générer les revenus qui garantiront pour les générations futures l’entretien du patrimoine.

Exemple avec Le Bouilh. Dans cet exceptionnel château dessiné par l’architecte Victor Louis au XVIIIème siècle dans les vignes bordelaises le groupe VIAE vise un projet hôtelier d’ampleur dans les communs du château, une réhabilitation des jardins du domaine, une production locale et écologique en utilisant le potager, ainsi que l’achèvement du château.